Que faut-il savoir sur la puissance fiscale et l’assurance auto ?

Connaître la puissance fiscale de votre quatre-roues est important surtout si vous voulez déterminer le coût de votre carte grise et de votre assurance auto. En outre, le nombre du cheval fiscal peut jouer sur la prime d’assurance auto et le montant de la carte grise. Pour mieux comprendre les choses, découvrons dans cette rubrique quelques conseils utiles.

Le rôle de la puissance fiscale

La puissance fiscale sert à déterminer le coût des dépenses intermédiaires de la voiture. Outre l’âge de la voiture, le lieu de stationnement, l’usage souscrit, cette puissance entre également en jeu pour fixer la prime d’assurance. Comme quoi, si vous achetez une voiture, pensez à la puissance fiscale. Plus le véhicule est puissant, plus l’assurance sera chère. En outre, les chevaux fiscaux sont aussi l’un des critères pour évaluer le montant de la carte grise.

Le prix d’un cheval fiscal

Cela dépend en grande partie de la région d’immatriculation de votre voiture. À titre de référence, en Alsace, le prix d’un cheval fiscal coûte environ 42 euros. Entre autres pour connaître le coût de la carte grise, vous devez tout simplement multiplier le prix d’une puissance fiscale par le nombre de chevaux fiscaux.

Le calcul des puissances réelles et fiscales

La puissance fiscale d’un véhicule doit s’inscrire sur la carte grise. Voici une formule qu’on peut utiliser pour calculer la puissance fiscale : (CO2/45) + (P/40)1.6. Le CO2 est la quantité de dioxyde de carbone émis par votre voiture en grammes par kilomètre. À côté, le P correspond à la puissance réelle maximale de la voiture, exprimée en kilowatts. Notez que le cheval fiscal est aussi appelé la puissance administrative.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *