Quel traitement anti-rouille choisir pour votre auto ?

Le froid et le sel qui saupoudre les routes ne sont pas tendres avec la carrosserie de vos véhicules. Certes, vous retrouvez de bons traitements anticorrosion, mais il est toujours important de surveiller l’apparition de la rouille. D’ailleurs, des traitements antirouille efficaces sont disponibles sur le marché. En général, le choix d’un traitement antirouille dépend de l’âge de votre véhicule et de vos besoins immédiats. Voici les plus courants :

L’huile liquide ou semi-solide

L’huile qu’il soit liquide ou semi-solide reste l’antirouille le plus répandu. Ce produit est apprécié pour sa fluidité. Grâce à cette caractéristique, il se glisse avec une grande efficacité dans tous les recoins de la voiture par capillarité, il s’infiltre efficacement dans les pores du métal. L’huile semi-solide, en revanche, se réchauffe avec la chaleur de la voiture. En effet, confectionné à partir de cire, il est moins fluide, mais propose une consistance plus résistante.

La graisse basique

La graisse assure une couverture importante du véhicule. En effet, il permet d’assurer une meilleure protection antirouille à votre carrosserie tout au long de l’année. Toutefois, le traitement antirouille à la graisse rebute les usagers d’un côté pour son application et de l’autre pour son coût. En effet, la graisse ne coule pas même sur une surface très lisse. Ainsi, pour s’assurer d’en appliquer partout, il faut une quantité importante de graisse et un temps important, ce qui revient à un coût assez élevé. En revanche, le traitement antirouille à la graisse offre une excellente couverture. De plus, son effet dure assez longtemps.

L’antirouille électronique

Il est vrai que ce type de traitement antirouille était à l’origine réservé aux bateaux. Mais, avec l’évolution de la technologie, même les véhicules peuvent maintenant en profiter. Pour utiliser ce type de traitement antirouille, il suffit de poser un petit boîtier sous le capot de votre véhicule. Ce dispositif a pour rôle de détecter la quantité d’énergie nécessaire pour créer un champ électrostatique afin de permettre à la structure métallique du véhicule de rester riche en électrons. Son principal atout réside dans le fait que ce traitement est moins salissant contrairement aux traitements à l’huile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *